Nous sommes arrivés en Colombie par hasard. Nous voulions au départ, nous limiter, un peu comme tout le monde, à une route de convenance entre les îles ABC et Carthagène, puis partir sur les San Blas. Une avarie nous a conduits sur Cabo de la Vela, à l’est de la Côte-Nord de la Colombie. Il nous a suffi de jeter l’ancre et de regarder autour de nous pour être conquis. Tout à coup le rythme du temps s’est calmé, peu importe la saison qui avance, nous avons été hypnotisés par cette sublime Colombie.

Comment vous décrire ce pays vaste comme trois fois la France en quelques lignes ? Comment vous communiquer son pouvoir d’attraction ? Que vous dire pour que vous l’aimiez, au-delà des apparences et des réputations, pour sa simple essence ?

La Colombie mérite d’assouvir une curiosité sans bornes.
La Colombie mélange tous les genres avec bonheur.

Elle panache avec brio les décors maritimes et la très haute montagne. Le long de ses côtes caraïbes vous observerez les cimes de la Sierra Nevada de Santa Marta et la présence stupéfiante de neiges éternelles sous les tropiques. Vous vous réchaufferez le coeur au contact de la gentillesse et des sourires engageants de la population la plus affable que nous ayons rencontrée en 4 ans de navigation. Le rythme de la Cumbia kidnappera vos sens. Cette musique diffuse une bonne humeur permanente partout dans les rues des villes. Sur la façade Pacifique, la population afro-colombienne réunit le rythme latin et africain, pour un résultat envoûtant. Ces peuplades ont la chance infinie de regarder naître les baleineaux chaque année au mois d’août. L’intérieur du pays est divisé par trois cordillères qui diffusent les microclimats et favorisent de nombreuses cultures dont celle du café : “El mejor del mundo!” Au sud du pays, les plaines des llanos sont lézardées de milliers de rus et de rivières cousines de la grande Amazone qui dessine la frontière du pays avec le Pérou et le Brésil. Et puis, la Colombie dorlote au sein de villes exceptionnelles une architecture coloniale qui ne cessera de vous émerveiller.

La Colombie mérite qu’un jour chacun puisse s’y balader partout les mains dans les poches et le coeur insouciant. En attendant que ce jour vienne, les marins ont la chance de pouvoir naviguer en toute sécurité de Cabo de la Vela à Carthagène en passant par les cinq baies et Santa Marta. Qu’ils gardent un peu de temps pour découvrir les archipels de Rosario, San Bernardo et Isla Fuerte. Qu’ils partent découvrir, aux confins des frontières panaméennes, Zapzurro une baie tapie au creux de collines qui abritent une faune étrange. N’oubliez pas non plus qu’au large, très au large de Carthagène, San Andres et Providencia sont aussi Colombiennes !

Alors venez vite découvrir ce que les Colombiens nomment eux-mêmes “la Locombia” ou “la Locumbia”. Jeu de mots qui souligne toute la folie et toute la magie de ce pays unique.

Toutes les informations ont été mises à jour en Janvier 2008
Texte : Nathalie Cathala - Photos : Dominique et Nathalie Cathala
www.etoiledelune.net