La navigation dans le Golfe de Cariaco et sur les rives du Continent

Le golfe de Cariaco, recèle de véritables trésors. Les mouillages sont multiples et la vie nautique y est simple. En général, le matin vous trouverez des vents d’Est parfois soutenus. Dans certains cas, la proximité de la ZCIT et des hautes montagnes catalyse les orages à l’origine de quelques facéties qui rythment le cours des après-midi. A ce moment, des vents d’Ouest se lèveront. A d’autres moments, le Golfe est soumis au régime de brises thermiques qui peuvent être fortes.

Nous n’avons jamais effectué une seule navigation, sans être escorté d’un escadron de dauphins à l’étrave ou d’hirondelles dans la mâture, voire les deux en même temps.

Aux pieds des coteaux de la péninsule d’Arayat, qui ferme le golfe de Cariaco, côté mer des Caraïbes, l’on trouve des regroupements de churuatas. Ce ne sont pas de vrais villages. Mais une ou plusieurs familles de pêcheurs qui se sont regroupées dans une enclave de la colline au bord de la mer. Les churuatas, ce sont des maisons sommaires, elles sont complètement ajourées. Sous le toit, on voit un ou plusieurs hamacs suspendus aux piliers de bois. Le toit est fait de carapas. Ce sont les feuilles des palmiers, elles sont posées de telle manière qu’elles assurent l’étanchéité du toit. De plus en plus, la tôle remplace ces belles toitures végétales. Tout d’abord, parce que c’est moins onéreux que les palmes. Ensuite parce que l’utilisation de palmes est réglementée. Il faut 7 ans pour qu’une palme arrive à maturité. Ces lois permettent d’éviter la déforestation.

La patrie des orages

Attention en abordant la partie montagneuse du continent, vous entrez dans la patrie des orages !

La configuration de la chaîne de montagnes se marie mal à la proximité de la ZCIT. Lorsque la zone intertropicale de convergence est dans les parages, plus au Nord ou sur la zone, le climat réagit exactement comme si vous étiez dans le pot au noir !

Ainsi vous vivrez au pays des brises thermiques, des pannes de vents suivies de rafales violentes et de grains abondants capables de remplir vos réservoirs d’eau douce…Sur les côtes du continent, vous trouverez plus souvent des vents d’Ouest qui se renforcent l’après-midi. Les vents sont en général plus calmes le matin et s’apaisent la nuit.

N’oubliez pas, lorsque l’orage vous approche de trop près de couper l’alimentation électrique. Ceci dit, il est rare de subir en mer ou au mouillage les avatars des orages. Ils se cantonnent généralement derrière les montagnes, et seuls quelques débordement atteignent les rivages. Ces épisodes orageux sont en outre, très court.

Autre petite surprise

La température de l’eau descend de quelques degrés au Venezuela par rapport aux îles des Antilles. Elle est en moyenne de 26 à 28 degrés tandis que dans les îles elle sera de 29 à 31 degrés.

Le continent recèle de nombreux mouillages où vous serez totalement à l’abri des cyclones qui sévissent plus au Nord. Référez-vous à l’article concernant les cyclones, pour découvrir les risques (quasi nuls) encourus dans la région. Les mouillages du continent sont, en général, agréables, et non-rouleurs ! Qualités appréciables…

Rendez-vous sur les îles Caracas, à Mochima, au village de Medregal, à Laguna Grande

Fermer la Fenêtre

 

Medregal Laguna Grande Mochima Iles Caracas