Marquises - Nuku Hiva
  Anaho, baie majestueuse

Nuku Hiva

Entrée de la baie de Anaho

Anaho, le meilleur mouillage des Marquises.

Les marins subissent parfois certaines frustrations. Comment appeler autrement, le fait d'avoir navigué au moteur sur les 2/3 de la route et de ne retrouver du vent qu'au mouillage? La configuration des Marquises fabrique du vent et des rafales quelque soit le temps. Même par pétole totale dehors, le vent sera présent à l'intérieur des vallées. Lorsque le vent du large souffle fort, ce système de rafales peut décourager les équipages. Par contre, par temps calme, les souffles d'air sont bienvenus. Autant qu'un ventilateur dans les heures de grandes chaleurs.

Lorsqu'une terre grandit sur l'horizon, la silhouette qu'elle dessine sur l'azur donnera le ton des premières impressions. C'est là qu'intervient toute la subjectivité du beau. Pour Nuku Hiva, les avis sur L'Etoile de Lune sont diamétralement opposés. Dom s'emballe, tandis que le moussaillon se recroqueville. Heureusement que nous ne sommes que deux à bord!

La côte Est m'apparaît comme un éboulis volcanique taillé au lance-pierre. Rien, je n'ai rien à quoi raccrocher mon regard. Je laisse le bénéfice du doute et je me dis que, peut-être, le zénith ne met pas à son avantage cette côte chaotique monochrome et aride. Je me trompe certainement, tous nos prédécesseurs étaient sous le charme de Nuku Hiva que d'aucuns qualifient de "beauté inégalée". Les dehors rudes cachent parfois des dessous aguicheurs...

Nuku Hiva

Le mouillage "protégé" de Anaho

L'Etoile bourdonne, les abeilles aussi. Dès que nous approchons des îles, elles virevoltent autour de notre coque jaune et semblent crier d'un ton enjoué : "maison"! Nous retrouvons des débuts de nid un peu partout, à l'intérieur, sous les tauds, dans la grand-voile...

Au détour d'un rocher noir aux formes de tikis nommé Motuarahi, un golfe profond se rue à l'intérieur du rivage. L'aridité cède la place à la foison de formes et de nuances. Nous pénétrons dans une gorge profonde. Les parois s'ouvrent, tel le rideau d'une scène de théâtre qui dévoile un tableau majestueux. Un dôme verdoyant s'élève par paliers vers le ciel. Des éperons de basaltes tranchent la végétation. Si parfois la montagne engendre le vertige, ici, elle donne envie de s'envoler.

Une avancée rocheuse cache le mouillage, au fond de la baie, des plages lascives se baignent dans les rouleaux d'écume au pied de falaises tortueuses qui ressemblent étrangement au mur de Chine. Nous contournons l'avancée, et... Oh! Surprise. Deux voiliers sont déjà à l'ancre. Nous avons perdu l'habitude de partager les mouillages. Mais rien d'étonnant à cela, ici, le bateau s'arrête de danser. Ici, dans ce petit lac intérieur, au creux d'un décor unique, la mer a cessé de nous prendre pour de pauvres chaussettes oubliées dans une machine à laver! Rien d'étonnant que Anaho attire des amateurs. De plus, Nuku Hiva est la préférée des navigateurs qui cherchent souvent à y renflouer leur caisse de bord.

Il est encore tôt lorsque nous jetons l'ancre. Nous en profitons pour ranger le bateau. Les derniers mouillages ont eu raison de notre discipline, et nous avons fini par entasser plutôt que de ranger. En peu de temps, notre Etoile retrouve son allure de loft agréable à vivre. Ce soir, nous dormirons bien... Très, très bien!


Nuku Hiva

Nuku Hiva

Nuku Hiva

Nuku Hiva

Nuku Hiva

Nuku Hiva

Nuku Hiva


© Droits réservés 2011 : etoiledelune.net | Mis en page par Dominique - Texte de Nathalie