Vue du ciel, Antigua est auréolée des couleurs lumineuses qui annoncent une île de type corallien. Sertie de baies profondes qui se remparent, des fougues océanes, derrière des barrières de corail, Antigua offre de nombreuses possibilités de mouillages. Malgré que cette île soit située au coeur de l'arc antillais, les lagons, aux eaux idylliques et ventilés par l'alizé ne sont pas surpeuplés. L'accès à certains d'entre eux est parfois rendu difficile par des fonds « mal pavés ». Mais à l'heure du GPS les navigations au milieu de pâtés de coraux sont largement facilitées.

Si Antigua et ses 365 plages donnent l'impression que nous sommes sur une île corallienne, les collines laissent supposer qu'un jour la formation fut volcanique. A Five Island, sur le rivage ouest, par exemple, les formations géologiques font penser (toutes proportions gardées) à celles que l'on rencontre dans l'Esterel.

Dans le Sud de l'île, English Harbour est cerné de collines érodées par le temps, mais qui présentent bien cet aspect de pitons volcaniques.

Rien n'est plus agréable que de partir à l'assaut des mornes. Parfois des sentiers sont aménagés et rendent la balade agréable en plus des vues magiques depuis les hauteurs. Parfois, il n'existe que le lointain souvenir d'un chemin et au gré des piqûres végétales et animales on se donnera des airs d'aventuriers partis à la découvertes d'un moulin ou de ruines d'un fort désaffectés.

Antigua est moins spectaculaire que les îles voisines aux volcans encore actifs (Guadeloupe, Montserrat). Pourtant, par son côté « british », son culte à l'Histoire et la couleur de ses eaux, elle revêt un charme tout particulier.

Fermer la Fenêtre