Norman Island (BVI)

L’île au trésor des Vierges britanniques ! Les anglo-saxons aiment peupler des lieux anodins de récits fantastiques. Il paraîtrait qu’un pêcheur de Tortola a trouvé dans une des grottes de Norman un fabuleux trésor qui datait du temps des galions. Alors, pour faire de cette légende le marchandising habituel, un galion reconstitué accueille au fond de la baie un bar branché (sur les décibels du moins !). Comme si ce n’ était pas suffisant, plus loin, sur l’unique bout de plage qui s’est frayé un chemin entre les arbustes secs qui tapissent les collines de Norman, une cahute servant de restaurant de plage sous cocotiers, est surmonté d’un toit de tôle où il est écrit en lettres gigantesques : « Billy Bones ». Le tableau ne serait pas complet sans l’incontournable pavillon noir : le Black Jack ! Norman Island est tout sauf une île paisible. Y dormir relève de la gageure lorsqu’on se trouve au vent d’un de ces établissements qui rivalisent de décibels pour harponner les fêtards. Et, il y en a, puisque cette escale est souvent la dernière pour nos copains les bareboats qui entendent fêter dignement leur retour chez eux ! Quoi de plus normal. L’intérêt de ce mouillage est qu’il se situe près des «caves». Autre rendez-vous avec nos amis les poissons. Contrairement à Cooper où il est relativement facile de nouer une relation intime avec eux, à Norman, les prétendants sont nombreux. Et nous ne pouvons déterminer qui des tubas ou des ailerons sont les plus nombreux.


Fermer la Fenêtre