Les tours Génoises de Corse

Partout sur le littoral, les tours, telles des sentinelles de la mer, dressent leur prestance inquisitrice face à l’horizon. Elles sont génoises et firent leur apparition au seizième siècle. Elles furent construites en réponse à des temps troublés ou les malheurs de la Corse venaient de la mer.


En général, elles sont hautes de 12 à 17 mètres. Le plus souvent elles sont rondes et légèrement coniques. Quelques-unes d’entre elles présentent des formes carrées, comme celle de Porto. Mais, c’est plutôt exceptionnel. Elles présentent trois niveaux. Au niveau du sol, la première pièce constituait une réserve de vivres. Au centre de la tour, il y avait l’ « habitation » des gardes. La terrasse permettait de scruter l’horizon, et de prévenir la tour la plus proche d’une incursion imminente par des feux.

Aujourd’hui, l’île compte à peu près 70 tours. L’on dit que les génois en bâtirent près d’une centaine. Bien qu’elle face partie du paysage du littoral, elles ne font pas, à proprement parlé, partie du quotidien des Corses. Tout au plus y jettent-ils un regard indifférent. Car, elles sont le symbole de l’oppression génoise. En effet, les Génois ont construit les tours de vigie, avec l’argent des autochtones. Avaient-ils le choix ?… Bien sûr que non !

Fermer la fenêtre